Légalisation du cannabis au Québec: comprendre le projet de loi

Le 16 novembre dernier, le gouvernement libéral du Québec déposait officiellement son projet de loi sur l'encadrement du cannabis dans la belle province. Suite aux multiples débats et consultations publiques sur la consommation de marijuana à usage récréatif, il est encore difficile de s'y retrouver. Voici les grandes lignes du projet de loi qui sera en vigueur au Québec dès juillet 2018 (on se croise les doigts):

La Société québécoise du cannabis (SQC)

C'est une filiale de la Société des alcools du Québec (SAQ) qui sera en charge de la vente de marijuana. La Société québécoise du cannabis (SQC) ouvrira 15 succursales à l'échelle de la province, une fois que le pot sera légalisé par le gouvernement fédéral de Justin Trudeau à l'été 2018. D'ici deux à trois ans, plus de 150 succursales devraient ouvrir leurs portes. Les employés de la SQC devront suivre une formation spécialisée en vente de cannabis, et seuls les consommateurs de 18 ans et plus pourront s'aventurer dans le commerce. Le prix de vente n'est toujours pas déterminé, mais les provinces devraient s'entendre sur un prix semblable, entre 7$ à 10$ par gramme. Un maximum de 30 grammes de weed pourra être acheté lors d'une visite à la SQC

Où fumer du cannabis?

Calquer sur la loi relative au tabac, il sera impossible de fumer du cannabis à moins de 9 mètres d'un établissement - incluant l'utilisation d'un joint, d'un bong, d'une pipe et d'une cigarette électronique. Une petite twist législative pour la marijuana: il sera aussi interdit de fumer sur le terrain d'un cégep ou d'une université.

La possession de cannabis à la maison

Selon le gouvernement de Philippe Couillard, les Québécois pourront posséder jusqu'à 150 grammes de weed à la maison. Le pot devra être conservé dans un endroit sécuritaire, hors de portée des mineurs. Ailleurs qu'à son domicile, il faudra se restreindre à 30 grammes de marijuana sur soi. Par ailleurs, l'une des distinctions majeures avec le projet de loi fédéral est l'interdiction de cultiver des plants de cannabis à domicile. Les Libéraux au Parlement d'Ottawa, eux, permettent la culture de quatre plants de marijuana.

Le cannabis au volant

Aucune trace de marijuana ne sera acceptée chez les conducteurs. Si un policier soupçonne un automobiliste d'être sous l'effet du cannabis, il pourra immédiatement demander un échantillon de salive. Dans l'éventualité d'un résultat positif, le permis du conducteur sera suspendu pour 90 jours.

Pour plus de détails sur l'encadrement du cannabis au Québec, Québec Gold Marijuana vous invite à visiter le site web du gouvernement provincial. Restez à l'affût des derniers développements sur la légalisation du cannabis au Québec dans notre section Journal.